Carême 2017

Version imprimable PDF version Partager sur Twitter Partager sur Facebook

PainDans le message du Pape François il y a deux aspects qui me semblent particulièrement importants pour nous aujourd’hui: l’autre est un don; et pour bien vivre le présent, il faut le regarder avec le regard de l’éternité. Particulièrement pour les couples, il faut ne jamais perdre de vue que le conjoint est la personne que Dieu a pensé comme don depuis toute éternité.

Devant Dieu nous ne sommes pas des chiffres, mais des personnes, avec un nom. Et le nom par lequel Dieu veut nous appeler est celui que nos parents nous ont donné au moment de notre baptême. Ainsi, nous sommes tous un don divin, les uns pour les autres et pour notre Dieu, parce qu’il semble qu’il a besoin de nous pour être encore plus divinement heureux! De plus, il faut voir les petites choses quotidiennes avec les yeux de l’éternité. Les réalités ont une autre valeur quand elles sont vues à partir de la fin. Il est évident que les propositions eschatologiques se présentent comme une bonne herméneutique du présent.

Le carême, aves ses exercices pénitentiaux – prière, jeûne et aumône – est un temps précieux qui nous invite à découvrir l’essentiel et laisser tomber le reste, justement au milieu d’une mentalité matérialiste et mondaine du remplaçable et de la consommation effrénée. L’essentiel n’est pas remplaçable! Il faut le redécouvrir et le vivre courageusement!

Vivons intensément ce temps saint pendant lequel l’Église, notre Mère, nous nourrit si abondamment.

P. José Jacinto Ferreira de Farias, scj
Conseiller spirituel de l’ERI