Lettre de Juillet 2017

Version imprimable PDF version Partager sur Twitter Partager sur Facebook

P. FariasTrès chers couples,

Un des thèmes à l’étude dans notre Mouvement porte sur la place du Conseiller Spirituel dans les Équipes Notre-Dame. Cette réflexion s'impose, en raison du manque de prêtres qui peuvent rendre ce service, ce qui est plus sensible dans quelques régions et super-régions. La question est pertinente parce que l’intuition charismatique de notre Mouvement fait de la relation entre les deux sacrements, de l’Ordre et du Mariage, un des principes les plus originaux dans la spiritualité chrétienne contemporaine. C’est pour vous aider dans le discernement à faire dans les cas où le manque de prêtres deviendrait plus dramatique que je veux aujourd’hui appeler votre attention sur la richesse que, représente cette relation spirituelle des deux sacrements dans la mystique de notre Mouvement. Ceci est une réalité tant pour les couples que pour les conseillers spirituels.

Qu’apportent les couples au Conseiller Spirituel ? Le plus beau don que les couples font au conseiller spirituel est la possibilité de partager dans un climat de prière et d’amitié spirituelle la vie concrète des couples et des familles, ce qui contribue à l’incarnation et l’humanisation du ministère sacerdotal. La fécondité de l’amour conjugal manifesté par les enfants et par l'engagement apostolique du couple et de la famille aident le conseiller spirituel à percevoir que son célibat doit être aussi fécond, dans la joie et l’enthousiasme de sa consécration sacerdotale. De leur côté, les couples apprennent avec leur Conseiller Spirituel que la fécondité conjugale doit être chaste. De plus, les couples reçoivent du Conseiller Spirituel toute la richesse du ministère sacerdotal, dans lequel il représente Jésus Christ dans sa relation sponsale avec l’Église : Le Christ et l’Eglise, l’époux et l’épouse, voilà le mystère qui devient présence effective dans l’Équipe. L’équipe se bâtit sur la base de ces deux sacrements, qui mettent en évidence le même mystère, c’est-à-dire, la relation sponsale entre le Christ et l’Église. Dans le mariage sacramentel, l’époux représente le Christ et l’épouse représente l’Église. Mais il y a encore quelque chose de plus profond : la liaison eucharistique qui unit les deux sacrements. Quand le prêtre dit, dans la consécration – Ceci est mon corps donné… ceci est mon sang versé… – il fait siennes ces paroles de telle façon que lui-même devient un corps donné, un sang versé pour l’Église, pour les autres, pour l’Équipe. Mais, de leur côté, quand les fiancés, lors de la célébration de leur mariage échangent le consentement par lequel ils s’acceptent et font la promesse d’être fidèles pendant toute la vie, ils prononcent des paroles semblables à celles de la formule eucharistique : je suis pour toi un corps donné, un sang versé ; je ne m’appartiens plus à moi-même, mais à toi et pour toujours, dans un amour qui est plus fort que la mort. Le mystère eucharistique illumine autant le sacrement de l’Ordre que le Sacrement du Mariage ; tous deux deviennent expression vivante et efficace d’un amour plein, exclusif et total des conjoints entre eux et des prêtres à l'égard des autres

Voilà, très cher couples, la relation harmonieuse et profonde que ces très grands sacrements  ont entre eux : l’Eucharistie, l’Ordre et le Mariage. Mais le secret et la force pour vivre cet idéal de sainteté nous sont donnés par d'autres voies, c’est-à-dire, par le sacrement du pardon et une vie intense de prière personnelle et conjugale.

Voilà le grand mystère qu’on célèbre et qu’on vit dans la relation des deux sacrements à l’intérieur de nos Équipes. Voilà le patrimoine spirituel que nous gardons vivant dans le charisme et la spiritualité de notre Mouvement. La présence du Conseiller Spirituel dans l’Équipe et dans le Mouvement ne peut pas être secondarisée, même avec la pénurie de prêtres vécue dans certaines régions. Nous ne devons pas perdre la richesse dont la divine Providence a doté l’Église. A l'époque, on voulait vivre la sainteté en tant que couple uni par le sacrement du mariage. Aujourd’hui il y en a beaucoup qui ne croient pas au mariage, moins encore au sacrement. Et c’est pourquoi le charisme et la mission des Équipes Notre-Dame dans l’Église et dans le monde est aujourd’hui plus d'actualité que jamais. Sachons être à la hauteur des exigences de la société actuelle. Je vous invite à réfléchir sur ce sujet pendant votre devoir de s’asseoir et d'en faire aussi le thème de votre prière conjugale.

Je vous donne ma bénédiction et je vous porte tous dans mon cœur sacerdotal.

P. José Jacinto Ferreira de Farias, scj

 Lire : "Sur les chemins de la liaison en Amérique"
Par Graça & Roberto ROCHA

Graça & Roberto ROCHA